Nos Foires Aux Questions

FAQ Formation

A qui sont destinées les formations proposées par la Carsat Sud-Est ?

Ces formations sont destinées aux salariés des entreprises du régime général de la Sécurité sociale.

Quel est le prix des formations ?

Les formations sont gratuites.
Les coûts pédagogiques et le déjeuner sont à la charge de la Carsat Sud-Est.
Les salaires des stagiaires ainsi que les autres frais (hébergement, transport, etc.) restent à la charge de l'employeur. Ils peuvent être imputés sur les budgets de formation professionnelle continue selon la réglementation en vigueur.

Comment j'accède aux formations ?

Consultez la rubrique Formations

Que se passe-t-il après mon inscription ?

Les inscriptions sont confirmées par courrier ou courriel. Toute inscription d’un stagiaire d’une entreprise suppose l’acceptation systématique par l’entreprise du respect du règlement intérieur de la session de formation. Tout désistement et toute absence seront impérativement communiqués au secteur formation de la Carsat Sud-Est, le plus tôt possible.

Quel(s) document(s) officiel(s) peut-on me remettre après la formation ?

Une attestation de présence est remise à chaque stagiaire à l'issue de la formation. En fonction de la formation suivie, un certificat de compétences peut également être remis aux stagiaires ayant réussi les épreuves certificatives correspondantes.

Quel est le numéro d’organisme formateur de la Carsat Sud-Est ?

Le numéro est le suivant : 93.1300.192.13 Une convention bilatérale de formation peut être établie sur demande.

FAQ TMS

Qu'est-ce qu'un TMS ?

TMS est l’abréviation de Trouble Musculo Squelettique. C’est une pathologie affectant les tissus mous (tendons, nerfs, ligaments…) situés autour des articulations. Ces articulations peuvent être le genou, la main, le coude, l’épaule, le dos…

Pourquoi se préoccuper des TMS ?

Les TMS représentent un grave problème de santé au travail partout dans le monde et touchent plusieurs millions de travailleurs en Europe. En France, leur nombre s'accroît d'environ 18 % par an depuis dix ans. Les TMS sont la première cause de maladie professionnelle reconnue en France et dans les régions Paca et Corse.

Au-delà de la souffrance physique et des éventuelles difficultés de reclassement, les TMS ont un impact négatif croissant sur les performances de l'entreprise (absentéisme, perte de qualité, recrutement difficile sur certains postes, perte de savoir-faire, …).

Quels sont les premiers signes d’apparition d’un TMS ?

C’est l’apparition d’une douleur, de fourmillements, de perte de force, de maladresses... La douleur peut apparaître la nuit.

Est-ce qu’on en guérit ?

Au premier stade de la pathologie, le repos peut permettre la récupération. Si cette pathologie n’est pas prise en compte suffisamment tôt, certains efforts pourront devenir difficiles, voire impossibles. Dans certains cas, une intervention chirurgicale pourra être nécessaire et la récupération sera plus longue. Un reclassement professionnel sera parfois à envisager.

Comment surgit un TMS ?

L'activité quotidienne amène à réaliser des tâches, des gestes qui dépassent les capacités articulaires. Cela dépend de la répétitivité et de l’amplitude des gestes, de la force mise en œuvre, et de l’ambiance (température, bruit, stress,…).

Peut-on avoir un TMS sans faire de gros efforts ?

Oui, par exemple avec des gestes qui ne nécessitent pas beaucoup d’énergie mais qui sont souvent répétés.

Quels sont les métiers les plus touchés par les TMS ?

Toutes les entreprises sont touchées, quelle que soit leur taille. Certains secteurs sont plus affectés que d’autres : le bâtiment, les travaux publics, la métallurgie, l’agroalimentaire, les activités de service.

Peut-on prévenir l'apparition d'un TMS ?

C’est tout l’objet de la prévention, qui vise à réduire les risques. Toutes les actions d’amélioration, même les plus modestes, peuvent agir sur le risque TMS. Ces actions peuvent par exemple viser la réduction des distances ou des poids transportés, l’amélioration de l’environnement général de travail (bruit, température, éclairage,…), notamment grâce aux progrès réalisés en terme d’ergonomie, la diminution du stress…

Qui doit agir ?

La prévention des risques professionnels relève de la responsabilité du chef d’entreprise. Toutes les ressources de l’entreprise sont concernées : le médecin du travail, les délégués du personnel, le CHSCT, la hiérarchie, mais aussi les salariés qui sont, sans aucun doute, ceux qui connaissent le mieux leur poste de travail.

Les TMS sont-ils des accidents du travail ?

Certaines pathologies peuvent se déclencher de manière subite pendant le travail et répondre donc aux critères de reconnaissance d’un accident du travail. Plus généralement, les TMS sont des pathologies dont l’évolution est lente et progressive. On parle alors de maladies professionnelles qui peuvent ouvrir les mêmes droits au salarié que les accidents du travail.

Comment déclarer un TMS au titre d’une maladie professionnelle ?

Dans le cas d’une maladie professionnelle, c’est le salarié qui fait la déclaration à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). Il suffit de remplir le formulaire spécifique accompagné du certificat médical initial établi par un médecin.

Pour plus de précision (délais, renseignements administratifs,…) :

Connectez-vous à l'actualité en PACA et Corse

logo splemag

 

 

Mon espace personnel

de services en ligne

Newsletters

Tenez-vous informés de toutes les nouveautés en vous abonnant à nos newsletters.

Abonnez-vous !

Consultez les Archives

Agenda

Retrouvez tous les événements de la Carsat Sud-Est.

Rendez-vous sur l'agenda !

Suivez-nous...